PORTIGLIOLU

Carte d'identité du site Ouvrir/Fermer

Commune(s) : BIGUGLIA(2B), PROPRIANO(2A)

Surface protégée : 29.32 hectares

Protégé depuis : 2000

Nombre d'actes d'acquisition signés : 3

Description Ouvrir/Fermer

Au sud du golfe de Valincu, le delta du Rizzanese ouvre une large brèche dans la succession des côtes rocheuses de ce territoire. Ce fleuve qui coule sur plus de 50 km et prend sa source dans le haut massif de l’Alcudine à 2000 mètres d’altitude, a créé un large delta fermé au nord par la butte de Capu Laurosu et au sud par le promontoire rocheux de Portrigliolu. L’embouchure du fleuve sépare en deux longues plages sableuses le vaste cordon littoral de plus de 3 km de long qui touche presque le port de Proprianu au nord.

Dans cette large plaine alluviale, le fleuve ne fait plus de méandres, désormais en partie canalisé par les pistes de l’aérodrome de Proprianu – Tavaria. Sur la rive droite, la plage de Capu Laurosu, s’appuie sur une grande une terrasse de colluvions argileuses dominée par une colline au relief doux. Sur la rive gauche, le cordon sableux de Portigliolu barre la partie la plus humide de la plaine, parcourue par un bras fossile de la rivière. Orientée plein ouest, cette grande plage est soumise à une houle forte, la mer y fait de gros rouleaux que ne brise aucun rocher.

Faune et flore Ouvrir/Fermer

Habitats et Flore

Les sables de haut de plage de l’embouchure du Rizzaneze sont l’un des derniers refuges de la buglosse crépue, petite fleur des plages devenue rarissime, en danger critique d’extinction : elle est l’une des plantes les plus menacées d’Europe. Cette endémique de Corse et Sardaigne est apparentée aux bourraches et dresse ses grappes de petites fleurs, telles des étoiles violette au cœur blanc, dans les pelouses sablonneuses de l’arrière-plage. Elle se développe sur les hauts de plage stabilisées, zones partout fortement soumises, depuis une soixantaine d’années, au piétinement, à la circulation et aux aménagements en tous genres (stationnements de bord de plage notamment) ce qui explique sa quasi-disparition.

Côté Portigliolu, le bras fossile  du Rizzanese est bordé de tamaris.

 

Faune

Le cordon dunaire de Portigliolu abrite un orthoptère rare, endémique de Corse, Sardaigne et des Baléares : l’oedipode insulaire.

La zone humide en arrière de la plage de Portigliolu, est fréquentée par une belle population de tortues cistudes qui cohabitent avec le crapaud vert. L’extraordinaire guépier d’Europe au plumage coloré de bleu turquoise, vert, jaune et roux, creuse ses nids dans les berges sablonneuses de la vallée alluviale. De nombreux autres oiseaux se reproduisent sur le site : pipit rousseline, rousserolle effarvatte, huppe fasciée, engoulevent d’Europe…

 

ZNIEFF zone humide et plage du Rizzanese, plage de Portigliolu 

Site Natura 2000 

Histoire Ouvrir/Fermer

Si un évêché existait probablement à Proprianu à l’époque paléochrétienne, comme en témoignent les vestiges d’une église datant peut-être du VIe siècle de notre ère, le village est par la suite longtemps resté confidentiel et isolé, trop vulnérables aux Barbaresques. Le développement du village et du port ne s’est enclenché qu’à partir de la fin du XIXe siècle, avec la construction de la route reliant Ajaccio à Bonifacio et le choix d’en faire le débouché maritime de Sartène, au détriment de Tizzà. À partir du milieu du XXe siècle, les aménagements touristiques et la construction de l’aérodrome sont venus considérablement bouleverser les milieux naturels, notamment dans le delta du Rizzanese, en canalisant le fleuve.

GestionOuvrir/Fermer

La proximité de Proprianu engendre une fréquentation importante du site. La pointe de Capu Laurosu, jusqu’en haut de la plage, est longtemps restée un terrain de jeu pour les quads et motos labourant et érodant le substrat argileux et sableux, très meuble. Une plante exotique, la griffe de sorcière, envahie la végétation naturelle et pourrait menacer les peuplements de buglosse crépue.

Une opération de restauration de la végétation débute prochainement pour résorber les nombreuses pistes creusées par les engins motorisés, éliminer la griffe de sorcière et reconstituer le couvert végétal. Une piste cyclable viendra prochainement doubler la route faisant le tour de la pointe.

Le Plan National d’Actions, animé par le Conservatoire des Espaces naturels de Corse, qui été mis en place pour la buglosse crépue, a notamment abouti à la création d’une Zone Spéciale de Conservation sur cette immense plage et sa plaine, où survit la plus importante population de cette fleur en Corse. L’objectif est de restaurer son habitat et d’organiser l’accueil du public sur cet espace très sensible apprécié par la population locale et les touristes.

Pratique Ouvrir/Fermer

L’acquisition du site étant récente, les aménagements vont débuter cette année sur ce site.

Réglementation sur les terrains du Conservatoire du littoral : le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits. 

Les animations associés Ouvrir/Fermer
  • R. Leonardini / Cdl

  • A. Delage / CBNC

  • R. Leonardini / Cdl

  • R. Leonardini / Cdl

  • R. Leonardini / Cdl

  • R. Leonardini / Cdl

  • R. Leonardini / Cdl

  • R. Leonardini / Cdl