ABOUKIR - LA MONTAGNE

Carte d'identité du site Ouvrir/Fermer

Commune(s) : LABENNE(40), ONDRES(40)

Surface protégée : 44.59 hectares

Protégé depuis : 1999

Nombre d'actes d'acquisition signés : 11

Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Description Ouvrir/Fermer

Sur les communes d’Ondres et de Labenne, le site d’Aboukir la Montagne offre 43 hectares d’un milieu forestier très hétérogène comprenant tous les stades d’évolution naturelle d’une forêt. Le promeneur traverse une succession de milieux et d’habitats d’une grande valeur paysagère associée à une flore et une avifaune variées.

La forêt de pin plantée dans la seconde moitié du XIXème siècle domine le paysage, associée aux arbres indigènes, chênes pédonculés et chênes liège, et aux arbustes des sous-bois, arbousiers, ajoncs, genêts.

Nous sommes sur l’ancien lit de l’Adour, du temps où le fleuve rejoignait l’océan à Vieux-Boucau. Le ruisseau de l’Anguillère qui traverse le site, fut privé de son exutoire après le détournement du fleuve vers Bayonne en 1578. Canalisé au XIXème siècle lors de l’assèchement des marais, il se jette depuis dans le Boudigau, exutoire du marais d’Orx.

Il semblerait « qu’Aboukir » fasse écho à la bataille navale perdue par les Français sous le Directoire, en 1798, contre les Anglais devant Alexandrie. Et ceux-ci auraient donné ce nom au lieu lors de leur passage dans les Landes en 1814. Mais c’est un mauvais souvenir … ! Sans lien avec une histoire maintenant pacifiée, en 2007, le Conservatoire a démoli les trois bâtiments en ruine du hameau d’Aboukir et le site s’est renaturé progressivement. Les magnifiques platanes encore présents restent les témoins du passé.

Depuis, le Conservatoire a également démoli une ancienne cabane en ruine et nettoyé la parcelle en enlevant cinquante tonnes de déchets enfouis sous la végétation. Un bel espace forestier est reconquis !

Les animations associés Ouvrir/Fermer