RISLE MARITIME

Carte d'identité du site Ouvrir/Fermer

Commune(s) : CONTEVILLE(27), FOULBEC(27), MARAIS-VERNIER(27), QUILLEBEUF-SUR-SEINE(27), SAINT-AUBIN-SUR-QUILLEBEUF(27), SAINT-SAMSON-DE-LA-ROQUE(27), SAINT-SULPICE-DE-GRIMBOUVILLE(27), SAINTE-OPPORTUNE-LA-MARE(27), TOUTAINVILLE(27)

Surface protégée : 782.12 hectares

Protégé depuis : 1998

Nombre d'actes d'acquisition signés : 33

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Description Ouvrir/Fermer

Le site de la vallée de la Risle, définie comme une vallée en U, est délimitée au nord par la Seine et au sud par l’autoroute A13, ces limites représentant une forte coupure physique et visuelle.

La Risle maritime avec le Marais Vernier et les rives de Seine Sud réunis représentent une des plus grandes zones humides du bassin Seine-Normandie, d'importance européenne au regard de sa biodiversité. La couleur récurrente est le vert des pâturages. De temps à autre apparaissent des paysages marécageux. La proximité de l’estuaire de la Seine ne se fait quasiment pas ressentir sur le site. Seul l’envasement de la Risle et de certains fossés rappelle l’influence de la marée. La présence régulière de la brume limite la lisibilité sur le fond de vallée. Cependant, ce voile brumeux apporte une autre sensation du site : une impression d’immobilité du paysage, de monde endormi, pouvant être aussi bien apaisant que pesant, selon l’état d’esprit du spectateur à cet instant.

Faune et flore Ouvrir/Fermer

La flore

La diversité floristique est directement liée à une diversité d’habitats de la vallée de la Risle maritime. Cette vallée humide accueille une flore patrimoniale très importante (espèces protégés et rares) : citons par exemple l’Orchis à fleurs lâches, inféodée aux zones de prairies humides, le Scirpe à tige trigone rencontré sur la Réserve de l’estuaire et le Butome en ombelle au bord des mares et des fossés.

La faune

La faune piscicole est très abondante au niveau de la masse d’eau associée à la marée, qui accueille des espèces amphihalines(vivant à la fois en eau douce et en eau salée), telles que l’Anguille et les Truites de mer.

La vallée de la Risle accueille une avifaune nicheuse diversifiée qui s’explique également par le maintien de cette trame bocagère de qualité, de parcelles exploitées de façon traditionnelle, et l’humidité des prairies. Il s’agit du Vanneau huppé, de la Bécassine des marais ou de Courlis cendré. La Cigogne blanche niche également dans la vallée depuis 1997.

La richesse des milieux de la vallée de la Risle maritime offre un fort potentiel d’accueil pour les insectes.L’agrion de Mercure, libellule bleue aux ailes plaquées contre le corps, aime les eaux claires courantes des ruisseaux. Il bénéficie d’une protection européenne, tout comme le Lucane Cerf-volant, gros insecte volant avec des mandibules ressemblant à des bois de cerf. C’est notamment grâce à eux que le site est classé Natura 2000.

Histoire Ouvrir/Fermer

La Risle est une rivière côtière qui se jette dans la Seine au niveau de son estuaire.

La Risle maritime dégage une ambiance rurale forte : prairies pâturées avec la présence de bovins, équins et ovins, bâtiments agricoles, habitations normandes traditionnels à colombage et/ou à toit de chaume. Les cultures sont apparues dans les années 50, ainsi que des plantations de peupliers dans les années 70, pour pallier à la déprise agricole. Les peupleraies permettaient d’assécher le marais et de produire du bois. Dans cette même période ce sont multipliées les mares de chasse à des fins cynégétiques.

GestionOuvrir/Fermer

Le Département de l’Eure et la Maison de l’Estuaire, sur la partie réserve naturelle (en bordure de Seine), assurent la gestion quotidienne de ces espaces naturels. Ils ont en charge la surveillance et l’entretien courant. Un chargé d’étude est présent sur le site. Il a en charge le gardiennage, l'entretien et le suivi scientifique, ainsi que les relations avec les usagers locaux. La Risle maritime est dotée d’un plan de gestion. Il s’agit d’un document cadre, un guide, donnant les orientations d’aménagements et de gestion visant à protéger ce site naturel.

Quelques exemples d’initiatives menées par le Conservatoire du littoral sont :

-          l’installation d’un jeune agriculteur en 2000 en atelier bovin viande extensive,

-          L’abatage de peupleraie sur la Risle Maritime ayant permis le retour à la prairie humide et le développement de la roselière. Les fûts de peupliers conservés ont été utilisés pour la nidification des cigognes, mais aussi d’autres oiseaux tels le busard des roseaux et le gorge bleue.

Les gestionnaires Ouvrir/Fermer
Pratique Ouvrir/Fermer

La commune de Saint-Sulpice-de-Grimbouville est un des pôles attractifs du site (mise en valeur du patrimoine bâti et naturel de la commune, organisation de visites guidées).

Les animations associés Ouvrir/Fermer
  • A. Ceccaroli