PLAGES D'HISTOIRES - 70e anniversaire du Débarquement en Normandie

Mardi 27 mai 2014

Photographies d'Olivier Mériel, textes de Jean-Jacques Lerosier
Editions Au fil du Temps

Mardi 6 juin 1944, à l’heure d’une marée basse, les rivages de Normandie sont noirs de bateaux et d’un rouge-sang de soldats tués au combat. Terribles jours à Omaha, Utah, Sword, Gold et Juno, les cinq plages d’un littoral combattant.

Soixante-dix ans plus tard, des centaines de milliers de visiteurs en découvrent, émus, les cicatrices. Sur terre et sur mer, les virgules de béton que sont les blockhaus ponctuent les jours ordinaires des gens d’ici. Sur la plage de Sainte-Marie-du-Mont, devenue Utah Beach en 1944, les ostréiculteurs juchés sur des tracteurs partent ausculter leurs naissains. Devant Luc et Lion, des pêcheurs amateurs rêvent d’improbables captures. Sur la plage de Colleville, Omaha Beach en langage touristico–militaire, en contrebas du cimetière-jardin où reposent plus de dix-mille soldats, des ados compétitionnent en char à voile. L’été sur la côte, les feux d’artifice rassemblent un monde fou et joyeux.

L’objectif d’Olivier Mériel est bien de saisir des instants d’aujourd’hui, teintés d’une tonalité d’hier. Armé de sa chambre photographique, il capte les fulmars etmouettes tridactyles de la pointe du Hoc, les pannes dunaires d’Utah Beach, des touristes débarquant sur les hauteurs d’Arromanches. Les camping-caristes seraient-ilsles nouveaux soldats du XXIe siècle ?

 "Je montre le vrai avant le beau"  sourit Olivier Mériel.

Appuyées par des textes courts de Jean-Jacques Lerosier, grand reporter à Ouest-France et auteur de plusieurs livres sur la Bataille de Normandie, la cinquantaine d’images noir et blanc d’Olivier Mériel donnent à voir comment s’est opérée la métamorphose des lieux, comment les paysages ont digéré le long et douloureuxfeuilleton de la Bataille de Normandie, quelles traces a laissé l’Histoire. Une photo, un texte, chaque page raconte une petite histoire de cette grande histoire.

A PROPOS DE :

Olivier MERIEL pratique depuis trente-cinq ans la photographie noir et blanc à l'aide de chambre photographique grand format. Son travail repose depuis toujours sur le dialogue entre l’ombre et la lumière.

Jean-Jacques LEROSIER,  59 ans, grand reporter en Normandie pour le journalOuest - France, responsable des pages Normandie Ouest-France , correspondant régional du journal Le Monde.Nourrit une passion pour la Normandie ; auteur de plusieurs livres sur ce territoire.

Le Conservatoire du littoral assure la protection définitive de la plupart des sites du Débarquement et contribue à ce titre à la candidature de la Région au label UNESCO dont il est l’un des premiers partenaires. Il a été récemment sollicité pour apporter son concours éditorial et son « label » à un projet d’ouvrage et d’expositions alliant la photographie et le texte sur la préservation des sites du Débarquement, dans la perspective du 70ème anniversaire de l’événement. Ce projet semble suffisamment sérieux et respectueux de la mémoire des lieux pour que le Conservatoire du littoral le soutienne et autorise l’installation d’une exposition en 2014 sur certains des sites du Débarquement.

L"'édition du livre a reçu le soutien financier d'EDF EN France.

Collection : 20carré

Format : 26 x 30 cm

Couverture : Couverture rigide avec jaquette

Nb de pages : 104 - imp. en trichromie

Nb de photgraphies : 48

Prix : 30 €

N° ISBN : 978-2-918298-48-9

 

Contact Editeur : Editions Au Fil du Temps Route de Trinquiès - 12 330 SOUYRI Fax : +33 5 65 60 70 55 www.fil-du-temps.co