Acquisition rare de 1585 hectares de forêt littorale au Porge (Gironde )

Lundi 17 février 2014

Une entité foncière littorale exceptionelle en France, par sa taille et stratégique par sa situation géographique, contigüe à la plage du Gressier au Porge a été acquise par le Conservatoire fin 2013.

. Historique du lieu

Le paysage et l’économie des Landes de Gascogne ont été profondément modifiés par l’homme à partir du début du 19ème siècle. Les grands travaux de fixation des dunes, d’assèchement des marais et de plantations des pins sont le résultat d’une véritable politique d’aménagement de l’Etat menée dès 1801.

C’est l’origine du statut de la forêt dunaire, domanial, propriété de l’Etat alors qu’à l’arrière du littoral, se constituent de grandes unités foncières (communales ou privées) pour développer le programme d’assèchement des marais et de plantation des pins.

En 1896 Hervé Descas rachète 3500 ha de forêt domaniale et jusque dans les années 1970, l’exploitation de la résine et du bois permettent l’équilibre économique.

A la fin des années 1960, 130 ha au sud de la propriété sont cédés par bail emphytéotique pour l’installation du centre naturiste de la Jenny.

Quelques années après, un échange de parcelles a lieu avec la commune pour y installer le camping municipal, proche de la mer et de l’accès principal de la plage nouvellement aménagée du Gressier.

Actuellement, l’équilibre économique repose sur la vente de bois et l’exploitation cynégétique.

. L’acquisition : un partenariat exemplaire des acteurs publics

Les acteurs publics concernés par la protection et la gestion du littoral se sont concertés dès la mise en vente de la propriété Descas début 2012 pour conclure à une intervention foncière du Conservatoire du littoral, soutenu financièrement par ses partenaires.

Le 28 novembre, le Conservatoire est devenu propriétaire des 2/3 sud de la propriété Descas pour un montant de 6,2 M€.

Cette acquisition n’a été possible que grâce à l’aide financière de l’Etat pour 6,5%, de la Région Aquitaine pour 16% et du Département de la Gironde pour 16 %.

Cette opération constitue pour le Conservatoire un effort financier très important mais elle va permettre une protection et une préservation définitive du littoral girondin sur 1585 ha supplémentaires.

En achetant cette propriété, le Conservatoire prévient le risque d’un morcellement qui serait préjudiciable au maintien de cet espace en nature.

. Partenariat avec l’Office National des Forêts

Le Conservatoire va confier la gestion à l’ONF déjà gestionnaire de la forêt domaniale et communale. Cette rationalisation des moyens sur 8000 ha de propriété publique fera de ce site le coeur d’un laboratoire des services rendus par les écosystèmes dunaires et forestiers du littoral aquitain. Le comité de gestion sera mis en place fin février 2014.