Emmanuelle Wargon en déplacement à La Tremblade (17) : Appel au civisme et à la responsabilité des citoyens pour respecter la nature, à l’heure du déconfinement et de la réouverture progressive des plages.

Mardi 19 mai 2020
© P.Belz

18 mai 2020, La Tremblade (17)

 

Emmanuelle Wargon en déplacement à La Tremblade (17) : 

 Appel au civisme et à la responsabilité des citoyens pour respecter la nature, à l’heure du déconfinement et de la réouverture progressive des plages.

 

En résonnance avec la mobilisation accélérée de ces derniers jours, sur l’ensemble des départements du territoire français, des services de l’Office français de la biodiversité et du Conservatoire du littoral, et de l’alerte donnée par la Ligue de protection des Oiseaux, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, a souhaité se rendre ce jour à la plage de la Pointe espagnole, à La Tremblade dans le département de la Charente-Maritime, en présence d’Agnès Vince, directrice du Conservatoire du littoral, de Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office Français de la Biodiversité (OFB),  et d’Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO).

 

Ces mois d’avril et mai 2020 présentent une double singularité : ils sont certes les mois de notre premier déconfinement et de la réouverture progressive des plages, sous conditions express de répondre aux consignes sanitaires, mais surtout les mois privilégiés de la nidification des oiseaux de bord de mer. Ceux-ci ont profité du calme des lieux pour réinvestir les rivages, et se trouvent en position de grande fragilité à l’heure de la réouverture des plages. Emmanuelle Wargon s’est félicité de la réactivité et de la complémentarité d’actions des établissements publics du ministère en charge de l’environnement, ainsi que de la LPO, au travers du lancement le 6 mai dernier de l’opération « Littoral 2020 – Sauvez nos poussins ! »: inventaires cartographiques des lieux de nidification, pose de balisages pour éviter le dérangement par le public, recommandations et sensibilisation des autorités préfectorales et élus, renforcement des interventions de « surveillance » sur les plages désormais progressivement réouvertes. Dans le département de la Charente-Maritime, l’arrêté d’autorisation dérogatoire d’ouverture des plages demandait explicitement aux maires de veiller à la préservation des sites de nidification des oiseaux, rappelant la nécessité de communiquer avec les usagers par une signalétique adaptée, l’obligation de la tenue des chiens en laisse et l’interdiction du nettoyage mécanique des plages, afin d’épargner nids et oisillons, et de préserver la richesse de la biodiversité des « laisses de mer » que les vagues, houles et tempêtes déposent à la limite supérieure du flot.

La Secrétaire d’Etat a enfin souligné qu’au-delà de cette phase de réouverture de plages, ces acteurs du ministère de la transition écologique et solidaire qui œuvrent au quotidien pour la protection de la biodiversité et la restauration du fonctionnement des écosystèmes littoraux et marins, seront appelés à promouvoir l’observation scientifique et technique de ces phénomènes de « renaturation », constatés pendant les mois de confinement, et à poursuivre, en appui aux élus, les actions de sensibilisation du grand public à la biodiversité littorale, en métropole comme dans les territoires ultra-marins.

 

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, sur la plage de La Tremblade, accompagnée de (de g. à d.) Pierre Dubreuil, directeur général de l’OFB, Agnès Vince, directrice du Conservatoire du littoral, Allain Dugrain-Dubourg, président de la LPO et Nicolas Basselier, préfet de la Charente-Maritime.

© P.Belz Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, sur la plage de La Tremblade, accompagnée de (de g. à d.) Pierre Dubreuil, directeur général de l’OFB, Agnès Vince, directrice du Conservatoire du littoral, Allain Dugrain-Dubourg, président de la LPO et Nicolas Basselier, préfet de la Charente-Maritime.