Signature d’une convention cadre de partenariat entre le Conservatoire du littoral et la SAFER Nouvelle Aquitaine pour la Charente-Maritime

Vendredi 6 décembre 2019

Illustration concrète par le projet de reconquête du marais de Talmont-sur-Gironde par l’élevage extensif.

En fin d’année 2018, le Conservatoire du littoral est devenu propriétaire de 123 ha à Talmont-sur-Gironde. Situés au coeur du marais, ces terres étaient valorisées en grande culture depuis le début des années 80, mais en déprise ou en jachère depuis plusieurs années. Grâce à l’appui de nombreux partenaires, et en partenariat étroit avec la SAFER Nouvelle-Aquitaine, le Conservatoire du littoral a permis de redonner à cet espace sa vocation prairiale, contribuant ainsi à restaurer la biodiversité et le paysage du marais, et à redynamiser l’élevage local en installant un jeune éleveur.
Cette acquisition stratégique a en effet été rendue possible grâce à la négociation foncière menée par la SAFER avec l’ancien propriétaire courant 2018 pour préserver l’unité des terrains. Les terrains étaient partiellement situés en zone de préemption Espaces Naturels Sensibles (ENS) du Département de la Charente-Maritime, et c’est le partenariat développé avec la SAFER qui a permis de mener une opération d’ensemble. Le Conservatoire du littoral a proposé de candidater à leur acquisition pour pérenniser à long terme cette unité foncière, et permettre la mise en oeuvre d’un programme ambitieux de restauration du marais et de gestion agricole extensive des terrains.
Ce programme est aujourd’hui en cours de mise en oeuvre, et la réussite de l’opération encourage les deux partenaires à aller plus loin en signant une convention cadre pour coordonner et associer leurs efforts en faveur de la surveillance et de la maitrise foncière des espaces naturels et agricoles du département de la Charente-Maritime.

Une convention cadre relative à la surveillance et la maitrise foncière des espaces naturels
et agricoles littoraux de Charente Maritime
Destinée à être mise en oeuvre sur le littoral
départemental cette convention défini les
modalités d’un dispositif d’information et d’intervention foncière coordonné entre les deux
signataires.
Elle s’articule autour de trois axes principaux d’actions
- La veille et l’observation foncière,
- La négociati on foncière et le recueil de promesses de vente par la SAFER pour le compte
du Conservatoire du littoral,
- L’acquisition et le portage par la SAFER pour le compte du Conservatoire du littoral.

 

Consultez le communiqué de presse.